SIDECM

Les ouvrages/Les usines de traitement

Les usines de traitement

Usine de la Verne

L’usine de traitement d’eau potable de la Verne dispose d’une capacité de traitement de 3 000 mètres cubes par heure. Elle est susceptible de recevoir un mélange d’eaux brutes de 2 origines distinctes : l’eau du Verdon acheminée par la Société du Canal de Provence ou l’eau du barrage de la Verne.

La filière de traitement est composée des étapes suivantes :

  • Reminéralisation en tête
  • Coagulation / Floculation
  • Décantation lamellaire
  • Rectification du pH
  • Inter-reminéralisation
  • Inter-ozonation
  • Filtration sur filtres bi-couches (sable + anthracite)
  • Post ozonation
  • Injection de bisulfite de sodium
  • Injection d’eau de chaux pour ajustement du pH
  • Injection de chlore gazeux
  • Stockage avant mise en distribution

Les étapes en italiques ont été réalisées et mis en service entre 2011 et 2012.
Les boues générées par les eaux de lavage des filtres et les matières décantées du prétraitement subissent un traitement sur site visant à réduire fortement leur volume et faciliter leur transport par camion vers le site de traitement ultime.
 
Le principales étapes du traitement des boues sont les suivantes  :

  • Floculation des boues
  • Epaississement
  • Stockage des boues épaissies
  • Déshydratation par centrifugation
  • Séchage solaire

Décanteur
 

Ozoneur

Usine de La Môle

Elle reçoit les eaux du champ captant de La Môle. Cette eau est globalement de bonne qualité pour les paramètres turbidité, matière organique et bactériologie. Elle est cependant très chargée en fer et manganèse.
 
L’usine de La Môle est d’une capacité de 800 mètres cubes par heure soit 16 000 mètres cubes par jour, répartie en 2 files de traitement de 400 mètres cubes par heure chacune.
 
Ces 2 files de traitement sont construites selon le même procédé  :

  • Pré oxydation par aération et injection de chlore ;
  • Minéralisation à la chaux ;
  • Filtration sur filtre à sable ;
  • Désinfection finale au chlore.

L’usine de La Môle est également une énorme station de reprise, qui reçoit gravitairement une grande partie des eaux produites par La Verne, mélange l’eau de La Verne avec celle de sa propre production et refoule ce mélange d’eau vers les réservoirs de La Croix et de Négresse, et les secteurs de St Pons et Bestagne.

Usine de la Giscle

Elle reçoit les eaux du champ captant de La Giscle. Cette eau est globalement de bonne qualité pour les paramètres turbidité, matière organique et bactériologie. Elle est cependant très chargée en fer et manganèse.
 
L’usine de La Giscle est d’une capacité de 600 mètres cubes par heure, soit 12 000 mètres cubes par jour.
 
Le procédé de traitement est le suivant :

  • Pré oxydation par aération et injection de chlore ;
  • Minéralisation à la chaux ;
  • Injection d’un polymère pour favoriser la floculation ;
  • Filtration sur une batterie de 6 filtres à sable ;
  • Désinfection finale au chlore.
Usine de Basse Suane (en construction)

mars 2016

avril 2016

mai 2016

juin 2016